Comment devenir un syndic de copropriété indépendant ?

Vous souhaitez développer votre activité en tant qu’auto-entrepreneur ? Que vous soyez novice dans le secteur de l’immobilier ou bien déjà en activité en tant que salarié, découvrez les différents moyens de développer l’activité de syndic de copropriété en tant qu’indépendant.

Devenir un syndic de copropriété indépendant

Quel est le meilleur moyen de développer son activité dans le secteur de l’immobilier en tant qu’auto-entrepreneur ? Connaissez-vous suffisamment le métier de syndic de copropriété

Qu'est-ce qu'un syndic de copropriété ?

Un syndic de copropriété, c’est une personne physique ou morale, qui sera en charge d’administrer les parties communes de l’immeuble et de représenter le syndicat des copropriétaires. Il est élu par le syndicat des copropriétaires à la majorité des voix, lors des assemblés générales à la majorité absolue selon l’article 25 de la loi de 1965.

La plupart des mandats de syndic de copropriété durent en général entre 1 et 3 ans, si les copropriétaires sont satisfaits de la prestation du syndic, ils peuvent alors renouveler le contrat.

Une fois qu’il est élu, le syndic représentera le syndicat des copropriétaires dans tous ses actes et ses actions en justice.

Que fait le syndic de copropriété au quotidien ?

Il se charge de la gestion de la copropriété dans son ensemble. Ses missions sont diverses et il doit assurer la bonne tenue de l’immeuble, des parties communes et des équipements collectifs.

Ses missions sont les suivantes :

La gestion financière de l’immeuble : budget prévisionnel, collecte des charges, gestion des appels de fonds, recouvrir les impayés ;
La gestion administrative de l’immeuble : immatriculation de la copropriété, organiser et tenir au moins une assemblée générale par an, tenir à jour le carnet d’entretien ;
La bonne tenue de l’immeuble : cette tâche est large et regroupe plusieurs missions, comme par exemple la souscription à des contrats fournisseurs, la gestion de travaux urgent…

Bon à savoir

La plupart des mandats de syndic de copropriété durent en général entre 1 et 3 ans, si les copropriétaires sont satisfaits de la prestation du syndic, ils peuvent alors renouveler le contrat.

Les différents syndics "classiques"

Il existe plusieurs syndics traditionnels et ils peuvent fonctionner différemment :

Le syndic bénévole ou non-traditionnel

Il s’agit le plus souvent d’un copropriétaire qui s’occupe lui même de la gestion de copropriété. Le syndic bénévole est dans la majorité des cas utilisé dans les petites copropriétés.

Ces derniers étant dotés de budget plus restreint pour la gestion de la copropriété, l’absence des honoraires de gestion est un avantage non négligeable. Le syndic bénévole est élu lors de l’assemblée générale des copropriétaires à la majorité. Même si le syndic bénévole est considéré comme non professionnel, il est indispensable de rédiger et signer un contrat de syndic, afin de définir correctement les missions de celui-ci. Le contrat d’assurance n’est pas obligatoire mais cependant il reste fortement recommandé !

Une fois qu’il est élu, le syndic bénévole peut exercer son activité comme un syndic classique.

Le syndic professionnel

C’est un syndic professionnel justifiant de toutes les garanties exigées pour exercer le métier de syndic. Il est indispensable pour ce syndic de détenir une carte professionnelle de gestion immobilière et d’une garantie financière ainsi qu’une assurance responsabilité civile (RCP), celle-ci couvrant sa responsabilité professionnelle.

Tout comme le syndic bénévole, il est élu lors de l’assemblée générale.

Le syndic provisoire

Votre immeuble est tout neuf ? C’est alors un syndic provisoire qui s’occupera de la gestion de votre copropriété !

Ce syndic est nommé par le promoteur dans le règlement de copropriété ou dans le contrat de vente. Lors de la première assemblée générale, tous les copropriétaires pourront alors choisir de garder ce syndic ou non (si ce dernier le souhaite également). Il devra alors présenter sa candidature et sera dans l’obligation de réaliser sa propre mise en concurrence.

Le syndic judiciaire

Le syndic judiciaire est mis en place lorsque le conseil syndical n’a pas désigné de syndic de copropriété par vote lors d’une assemblée générale. C’est un syndic « par défaut ». La mission principale du syndic judiciaire consistera à la convocation d’une nouvelle assemblée générale afin de procéder à la désignation d’un nouveau syndic définitif et choisi par les copropriétaires.

Bon à savoir

Le syndic judiciaire est mis en place lorsque le conseil syndical n’a pas désigné de syndic de copropriété par vote lors d’une assemblée générale. C’est un syndic « par défaut ».

Les différents types de syndics nouvelle génération

De nouvelles catégories de syndics de copropriétés sont en train d’émerger depuis quelques années. La plupart sont issus du secteur de la proptech, et apportent un côté digital et innovant aux syndicats de copropriétés classiques. Le but ? Proposer des services digitaux couplés à des services traditionnels permet d’offrir un service novateur et plus performant aux copropriétaires.

Le syndic en ligne

Le syndic en ligne reste un syndic professionnel, mais tout est dématérialisé. L’avantage ? Des honoraires moins élevés que ceux d’un syndic traditionnel ! Nombreux sont ceux qui florissent sur le marché, cependant, tout se faisant à distance, un risque est toujours présent : un manque de réactivité dû à la distance de la relation entre le syndic et les copropriétaires de l’immeuble. L’intérêt de passer par un syndic en ligne reste purement économique, étant donné que le contrat de ce dernier coûtera bien moins cher qu’un contrat classique.

Se pose également la question de la prise de mesure conservatoires, par exemple en cas d’incendie, quand le syndic est à plusieurs centaines de kilomètres … 

Reconnus comme professionnels, ils se doivent également de disposer d’une carte professionnelle délivrée par la chambre de commerce et d’industrie, tout comme une assurance RCP ainsi qu’une garantie financière.

Le néo-syndic

Un mélange hybride

Les néo-syndics sont le parfait mélange entre un syndic traditionnel et un syndic nouvelle génération : un syndicat de copropriété hybride qui possède toutes les qualités et obligations requises pour exercer le métier de syndic de copropriété en y combinant des outils digitaux permettant aux gestionnaires, prestataires ou copropriétaires de traiter et d’avoir accès à tous les sujets concernant la vie de leur copropriété rapidement et de manière efficace.

Ces deux avantages combinés permettent aux gestionnaires d’être plus réactif, d’offrir des prestations plus qualitatives et d’avoir plus de temps pour être sur le terrain : votre immeuble. Et cela grâce à des outils digitaux qui vont leur permettre d’externaliser les tâches habituellement chronophages telles que la comptabilité et la finance ou encore les relances par téléphone ou par e-mail. Un temps précieux est alors dégagé pour pouvoir réaliser toutes les tâches qui sont indispensables en physique comme les visites d’immeubles ou tout simplement entretenir une relation avec les copropriétaires et le conseil syndical, et leur offrir un suivi pertinent.

De nombreuses informations sont disponibles afin que chaque copropriétaire puisse avoir accès directement à ce qui les intéresse : charges, contrats, accès à l’ordre du jour…

Le prix, lui, est juste et surtout transparent. Chaque copropriétaire est au courant des dépenses engendrées pour l’entretien de sa copropriété. Le néo-syndic permet aux gestionnaires comme aux copropriétaires de rendre l’expérience du syndic de copropriété plus douce !

Comment développer votre activité de syndic indépendant ?

Rejoindre une franchise de néo-syndics

En rejoignant une franchise spécialisée dans l’activité de néo-syndics, vous pourrez devenir indépendant, innovant et réinventer votre quotidien. Comment ? En vous débarrassant des tâches administratives et chronophages pour lesquelles l’intervention manuelle n’a qu’une faible valeur ajoutée, et en dégageant du temps pour accorder de l’attention, de la simplicité et de l’efficacité à vos clients.

Grâce à une plateforme et l’accompagnement d’experts de la copropriété qui vous assisteront dans toutes vos tâches de gestion financière, juridique et administrative, vous pourrez vous concentrer sur l’essentiel : vous, et vos copropriétaires.

La franchise de néo-syndics Door-in, par sa dimension familiale et son expérience reconnue dans le secteur de l’immobilier, vous permettra de développer sereinement et de gérer facilement votre activité de gestion de syndic de copropriété. Elle vous aidera à obtenir votre carte professionnelle , votre garantie financière ainsi que votre assurance responsabilité civile, indispensables au bon déroulement de votre activité.

Vous pourrez alors vous focaliser sur l’essentiel et bénéficier d’une assistance dans toutes vos tâches chronophages !

Devenez franchisé Door-in, et réinventez avec nous le métier de syndic de copropriété !